Les Dindenaults de la Farce

“Soudain, je ne sais comment, cela se passa vite, je n’eus pas le temps de m’en rendre compte, Panurge, sans en dire davantage, jette en

Kundera, le kitsch et moi

Les critiques littéraires c’est comme les brûlures : au second degré ça devient sérieux ! Dans “l’Insoutenable légèreté de l’être”, Kundera, alors coqueluche littéraire de l’Occident, défend

Les Dindenaults de la Farce

“Soudain, je ne sais comment, cela se passa vite, je n’eus pas le temps de m’en rendre compte, Panurge, sans en dire davantage, jette en

Tuer Bardamu

Louis Ferdinand Destouches est un incontournable qui ronge. Pour ses partisans, l’auteur du Voyage au bout de la nuit est traité comme un chien crevé, et

Louis Ferdinand Destouches est un incontournable qui ronge. Pour ses partisans, l’auteur du Voyage au bout de la nuit est traité comme un chien crevé, et voué aux gémonies par des coteries jalouses et médiocres. Pourtant, force est de constater que ce Saint-Sébastien hérissé de flèches fascine tous les écrivains – et même l’ensemble de la chose littéraire.

Il n’est l’auteur que d’un seul livre, mais Joseph Ponthus s’est imposé comme un écrivain majeur. Sa mort nous prive de bijoux poétiques irremplaçables. Car “À La Ligne, feuillets d’usine” inaugure le renouveau d’une écriture d’émancipation ouvrière, et ouvre une brèche pour ceux qui entendent écrire une littérature d’immersion brutale, au cœur du monde de ceux qui œuvrent et produisent.

Homo sum ; humani nihil a me alienum puto (Terence)

« Ce néo-humanisme technocratique et convivialiste est en définitive, parfaitement logique. Il vérifie, d’une manière parfaite notre définition de la civilisation capitaliste : civilisation ludique

Cet avant-propos tient lieu d’avertissement : le texte qui va suivre contient des passages d’une violence terrible, des moments d’horreurs pures même, qui sont à la limite du soutenable. Infanticides, viols, cannibalisme, démembrements et dépeçages divers jalonnent ce livre. Entre deux méditations et introspections du narrateur, un mercenaire sanguinaire, rien n’est épargné au lecteur.

In memoriam Joseph Ponthus

Métamorphoses de la résistance en littérature “Je m’emballeRevenons à l’écrit J’écris comme je parle quand l’ange de feu de la conversation me prend comme prophète